11 janvier 2017

Petit Bambou Expérience

11 comments

Depuis quelques mois, j'ai découvert les bienfaits de la méditation, notamment avec une application dédiée : Petit Bambou (je pourrais vous en reparler dans un autre article si ça vous intéresse). 
Récemment, j'ai reçu un mail de Petit Bambou, m'invitant à participer à une expérience de méditation en groupe et en musique. Intriguée, je n'ai pas hésité bien longtemps et j'ai réservé ma place. 

Voici mon ressenti sur la "Petit Bambou Experience".

En arrivant au Théâtre des 3 Baudets ce dimanche après midi, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. J'avais eu un peu de mal à m'extirper de mon canapé, bien au chaud, pour affronter le gris du ciel et le métro parisien, que je vois déjà bien assez au quotidien... Mais je savais que me rendre à cet événement ne pourrait être que positif, et de toutes façons, ma place était déjà payée, donc pas de retour en arrière possible... et surtout rien de mieux à faire que de m'y rendre. M'y rendre seule, parce que je n'ai pas beaucoup d'amis qui partagent cet intérêt pour la méditation (même s'il y en a), et que je voyais cette expérience comme quelque chose d'assez intime.

Et ça a été le cas ! S'il est certain qu'il y a quelque chose qui s'est passé dans la salle, une émotion qui a envahi la pièce, chacun l'a ressenti à sa manière, dans l'intimité de son intérieur.

Mais commençons par le début : Ludovic, le co-fondateur de Petit Bambou, a partagé avec le public sa joie et son émotion devant notre présence à cet événement. Il nous a évoqué sa philosophie de vie et celle de Petit Bambou, avant de laisser la place à l'architecte de cette méditation de groupe : Coco Brac de la Perrière. Coco, dont la voix calme et posée m'a de suite emportée avec elle, dans ses paroles et dans sa philosophie de vie, et que j'aurais, il me semble, pu écouter de longues minutes encore.

Après son introduction sur l'importance de vivre dans l'instant et en conscience, elle nous a enjoint à briser la glace et à discuter quelques instants avec nos voisins de fauteuil, pour détendre l'atmosphère et nous montrer que souvent, nous n'osons pas. Et que parfois, il suffirait d'oser, d'aller au-delà de nos résistances pour améliorer la qualité de notre présence et de notre vie. Pour cesser d'être en "pilote automatique" et prendre conscience du moment présent.

Sur ces paroles inspirantes, elle nous a emporté dans une expérience unique : chacun disposait d'un petit bandeau noir à mettre autour de ses yeux pour les 45 minutes à venir. Et déjà, sous les lumières tamisées et dans l'intimité de son bandeau, chacun s'est retrouvé face à soi - même, et le charme a commencé à opérer. Guidés par la voix de Coco, nous avons commencé notre voyage intérieur, selon les étapes "habituelles" de la méditation : ancrage sur la respiration, balayage corporel, concentration sur les sons intérieurs et extérieurs, travail sur les pensées...

Mais l'inédit, c'était l'expérience musicale en pleine conscience : chaque étape de méditation était entrecoupée par un chant. Deux chanteuses d'opéra, se déplaçant dans la salle et laissant leurs voix emplir tout l'espace, faire vibrer les coeurs et les oreilles. Je n'étais jamais allée à l'opéra avant cette expérience, mais j'ai pu ressentir physiquement la sensation de ce chant dans l'air, ses variations, les vibrations, et l'émotion dans le chant et autour de moi, comme suspendue dans la pièce, entre les chanteuses et leur public. 

Par moment, le chant a même pris des couleurs sous mes paupières et m'évoquait des vagues, des vagues d'émotion pure. Certains dans la salle n'ont pas pu retenir leurs larmes, et pourtant le silence était total si ce n'était ces deux voix autour de nous. Pour ma part, j'avais la chair de poule. 

Le fait de ne pas voir les chanteuses stimule notre imagination, renforce notre écoute et notre concentration. On vit le chant d'une manière différente, on l'appréhende d'une façon inhabituelle, et c'est tout ce qui fait l'intérêt de cette expérience. On est vulnérable sous notre bandeau, on est plus sensible, on n'a pas la tentation de mettre des étiquettes sur ce qu'on voit, de regarder le voisin, de penser à autre chose. Non. On est 100% dans l'écoute, à la fois du chant et de soi, et le ressenti en est décuplé.

L'expérience s'est terminée sur l'abandon de nos bandeaux et la découverte des deux chanteuses, pour une dernière chanson. C'était magnifique de les voir avec nos yeux après les avoir appréhendées avec nos oreilles et tout le reste de notre corps, et d'apprécier ce moment en pleine conscience. Nous avons fini par un échange de nos ressentis avec nos voisins, puis avec la salle pour ceux qui souhaitaient s'exprimer, remercier ou poser des questions aux chanteuses ou à Coco.

Au final, je ne regrette absolument pas d'être sortie de mon canapé, d'avoir quitté ce "mode automatique" pour écouter, vivre cette expérience, être là. Les paroles de Coco ne m'ont pas quittée tout de suite. La magie du chant est restée collée à moi pendant tout le trajet de retour. J'avais l'impression d'être toujours dans la pleine conscience, dans une bulle, à travers laquelle je regardais autour de moi avec un oeil nouveau et serein.

C'est ça la méditation. 

Merci Petit Bambou ☺

Bien sûr, comme je vous le disais plus haut, chacun a vécu l'expérience à sa façon, certains dans la salle ont souligné le fait que leurs pensées étaient trop envahissantes, qu'ils étaient mal à l'aise avec l'immobilité de leur corps, etc. C'est normal, et dépasser cela s'apprend par la pratique. Et certains jours, la méditation est plus facile que d'autres. Pour moi, c'était un bon jour, et j'ai vécu l'expérience à fond. Donc si vous avez l'occasion de vivre une expérience de ce type, ne restez pas dans votre canapé et sautez le pas 😊

Si cet article vous a plu, faites le savoir, et n'hésitez pas à me poser des questions ou à partager votre ressenti !

11 commentaires:

  1. Waouh! Ça avait l'air très sympa !
    J'aurai peut-être eu un peu de mal en étant avec des inconnus, mais le principe me plaît beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au final moi je crois que je me sentais plus à l'aise d'être avec des inconnus justement. Et au final, tu es avec ton bandeau autour des yeux, et chacun est tellement dans son expérience personnelle que tu fais finalement peu attention aux autres personnes dans la salle.

      Supprimer
  2. Ah c'est cool, moi j'ai pas mal vécu ça avec la sophrologie lors de ma grossesse. Il y avait en plus avant à la fin de la séance une partie "projection" où on imaginait des situations (la naissance, l'accueil du bébé...) c'est vrai que c'est vraiment remuant.
    Moi ça m'intéresse bien que tu fasses un retour sur Petit bambou (c'est une application c'est ça ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi fait un peu de sophro, mais je n'appliquais pas les exercices chez moi donc cela a eu peu d'effet (sauf en séance). Mais j'en garde quelques souvenirs marquants et cela m'a aidé à me mettre plus facilement en conditions lorsque j'ai commencé la méditation.
      J'essayerais de faire un retour sur l'appli alors (oui c'est une appli sur smartphone/tablette et ils ont aussi sorti un bouquin tout récemment)

      Supprimer
  3. J'ai pratiqué la sophrologie pendant environ 1 an et ça me sert toujours. C'est le calme qui s'installe et qui apaise. Un vrai bonheur, contente pour toi que cette expérience t'ai plu, je t'encourage à renouveler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y compte bien :-) Tu faisais de la sophro en groupe ou en séances individuelles ? 1an de sophro c'est assez long, tu dois être bien calée sur le sujet :-)

      Supprimer
    2. En séance individuelle, en parallèle avec une psychothérapie, pour un problème de santé qui a beaucoup chamboulé ma vie. Calé je sais pas mais convaincu c'est sûr ! Tant qu'on peut trouver des solutions non chimique c'est bon !

      Supprimer
  4. Quelle expérience ! Ces derniers temps je songe à commencer la méditation et ça m'intéresserais bien d'avoir ton avis sur l'application Petit Bambou :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok je vais faire quelque chose (peut être pas tout de suite, mais je garde le sujet en tête^^)

      Supprimer
  5. A la lecture de ce compte rendu , je regrette amèrement de ne pas y être allé. Je pratique "petit bambou" depuis plus d'un an à présent avec des bénéfices probant sur moi- même et mon entourage. Je ne pensais pas que cela se passerai ainsi. De plus , la série autour de la musique sur l'appli ne m'a pas plu et sans doute perfectible à mon humble avis. Et puis mon handicap est que je suis provincial et ne peut plus conduire. Cependant , si une telle manifestation se reproduis , je me donnerai les moyens d'y aller. Merci pour ce retour très intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A quelle fréquence est ce que tu pratiques ? J'ai encore du mal à le faire régulièrement et sur un même moment de la journée...
      Je n'ai pas testé la série autour de la musique sur l'appli, mais justement, la Petit Bambou Experience m'ayant plu, je projettais de m'y intéresser prochainement. Qu'est ce qui ne t'a pas plu dans ce programme ?

      Supprimer