6 avril 2017

Kel, Tome 4 : Le Général Taureau - Andréa Schwartz

Leave a Comment

Auteur : Andréa Schwartz
Cycle : Kel

Édition : Rebelle
Parution : 2017

Pages : 373
Prix : 19,90 €

Genre : Fantasy


A
u nord, les Kel'yon ; au sud, les Kel'bai - et entre eux dix mille ans de rivalité... À travers le continent de Kaek'tun, les trompettes des Deux-Empereurs annoncent une nouvelle guerre. Kel'yon et Kel'bai, Noble et Fils du Peuple, Oshin Ieran est né à la frontière entre mille mondes. Ni d'un côté ni de l'autre, il s'efface dans l'obscurité appropriée pour ceux de son sang. Mais la déesse Destin est une divinité capricieuse et la déesse Honneur, vénérée par les Kel'yon et les Kel'bai, est plus cruelle encore. Les cors du Dragon et du Phénix tonnent à travers le Continent et en pays kel'bai, le sang-mêlé du nord est appelé à brandir un drapeau que jamais il n'avait imaginé porter, pour défendre ceux que jamais il n'avait imaginé protéger.


P
our les lecteurs de la série, ce quatrième tome est intéressant parce qu'on y découvre l'histoire d'Oshin Ieran, un personnage qui restait mystérieux mais important dans l'histoire, notamment dans le tome 1. Un peu comme Lian Hearn qui, dans son dernier tome du Clan des Otori, raconte l'histoire de Shigeru (au passage, je vous recommande cette saga, qu'il faudra que je relise absolument un jour). Mais bien que j'apprécie toujours autant le travail de l'auteur, j'ai trouvé ce tome un peu en-dessous des précédents.

Non pas qu'il soit moins bien écrit ou moins intéressant que ses prédécesseurs : je ne me suis pas ennuyée pendant cette lecture, et j'apprécie toujours autant l'univers d'Andrea Schwartz. J'ai aimé plonger à nouveau dans le conflit sans fin opposant Kel'bai et Kel'yon, me retrouver au cœur de grandes batailles et de manœuvres politiques, et découvrir comment Ieran était devenu... lui.

Mais au bout de quatre tomes, j'aurai aimé qu'Andrea Schwartz investisse davantage son univers, dont on sait finalement peu de choses. Qu'elle reviennent aux sources du conflit entre les deux peuples, qu'elle nous dévoile le secret des deux Empereurs, qu'elle nous conte une sombre histoire de jikkai ou une Nuit de Sang ayant marqué l'Histoire, etc. Bref, que l'univers soit davantage développé ! L'auteur pourrait encore en faire énormément de choses.

Je me rend compte que j'ai été frustrée de découvrir un récit similaire dans sa construction aux précédents, avec une histoire au fond assez proche : la guerre entre Kel'bai et Kel'yon, le destin de quelques individus qui sont ballottés par ce conflit, particulièrement les sangs mêlés issus des deux peuples. Et se rendre compte, à chaque fois, que les manœuvres politiques sont omniprésentes, dans chaque événement, chaque rencontre. Que même les grands noms de cette guerre sans fin, entre peuples mais aussi entre maisons au sein d'un même peuple, ont été victimes de ces jeux de pouvoirs, qu'on ne peut pas y échapper. Et, ne vous y trompez pas : j'adore ça. Mais j'aurai aimé plus :-)

La seule petite particularité dans ce tome, c'est qu'il n'y a pas de romance comme dans les autres. J'avais bien aimé cet aspect dans les tomes précédents, mais cela ne m'a pas gênée de ne pas en retrouver ici.

Pour finir, j'avoue que j'ai eu un peu de mal au départ à me remettre les différentes familles en tête. Un glossaire en fin de roman définissant les principaux termes serait très apprécié, comme Kel'bai / Kel'yon, la distinction entre les titres hiérarchiques au sein de l'armée et entre la Haute / Moyenne / Petite Noblesse, les jikkai, les Nuits de Sang, etc. De même, un arbre reprenant les personnages et la hiérarchie / les liens de parenté entre les différentes familles apparaissant dans les romans aiderait à s'y retrouver plus facilement. Ce n'est pas si compliqué une fois qu'on s'est replongé dans le livre, mais ça serait un plus d'avoir tout ça à portée de main pendant la lecture :)



Ce quatrième tome apporte un éclairage sur le passé du personnage de Ieran, que l'on retrouve notamment dans le tome 1 aux côtés de Shelun. Si l'histoire est toujours bien menée, mêlant habilement grandes batailles opposant Cheveux Blancs et Cheveux Noirs, jeux de pouvoirs internes au sein des clans Kel'bai et destinée personnelle des personnages, j'aurai aimé que l'auteur aille encore plus loin. Après quatre tomes dans cet univers, j'aimerais en découvrir davantage sur son Histoire, sur l'origine de cette guerre millénaire, etc. Un glossaire et une carte des familles et de leur hiérarchie serait également appréciable. Malgré ces petits bémols, j'ai passé une fois de plus un bon moment, et j'ai hâte de lire le dernier tome de la saga !

7,5/10

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire