10 juillet 2017

Ceux qui savent - Julien Messemackers

Leave a Comment

Auteur : Julien Messemackers

Édition : Anne Carrière
Parution : 2017

Pages : 250
Prix : 20.50 €

Genre : Thriller


A
lexandre, jeune veuf au bout du rouleau, n'a qu'un seul espoir : celui de voir guérir sa fille, Hélène, atteinte d'une maladie orpheline depuis l'âge de 6 ans. Lorsque Frederick Stern, spécialiste des thérapies géniques, fait irruption dans leur vie en proposant de sauver l'adolescente, Alexandre croit à un miracle. A l'institut Stern, tout semble idyllique : Hélène suit un traitement révolutionnaire et découvre l'intensité du premier amour avec Simon, un jeune patient. Mais le rêve tourne vite au cauchemar quand Alexandre découvre les véritables agissements du scientifique, qui utilise sa fille comme cobaye. Alors qu'il cherche à prendre la fuite avec elle pour la protéger, Hélène lui impose de partir avec Simon. Sans autre choix que de les emmener tous les deux, le père va prendre tous les risques pour sauver sa fille mais il ignore encore le pire à venir...


J
e suis un peu mitigée sur ce roman. Au départ, j'étais plutôt emballée par l'idée d'un thriller alliant suspense et manipulations génétiques. D'ailleurs, le rythme du roman est assez soutenu, les rebondissements nombreux ; le roman pourrait presque faire office de film, avec ses courses poursuites, ses prises d'otages, ses hackers informatiques et ses médecins peu recommandables qui pratiquent des expériences sur des humains. On finit même sur quelques flash-backs qui expliquent le pourquoi du comment, ainsi que le devenir des personnages après leur aventure. Bref, on ne s'ennuie pas !

Mais curieusement, plus j'avançais dans le roman, plus je devenais sceptique sur ce que l'auteur propose. D'abord parce que, même si ce que l'auteur imagine est plus proche de la réalité que de la science-fiction, je n'ai pas cru au personnage de Stern et à son passé, qu'on découvre plutôt en deuxième partie de roman. La manière dont il a obtenu les moyens humains et financiers pour arriver à ses fins m'a semblé vraiment trop facile, et mettre cela sur le compte de la crédulité des gens qui se font embrigader, cela ne suffit pas à mes yeux pour que les explications dans leur ensemble tiennent la route. De plus, on entrevoit peu de choses sur Stern, si ce n'est qu'il est totalement inhumain et n'éprouve jamais aucun remord. Même à la fin, où les raisons de ses actions sont évoquées, elles n'en restent pas moins incompréhensibles à mes yeux. Savoir ce qui a tout déclenché ne me l'a pas rendu plus sympathique... A mon sens, ce genre de "méchant" est trop manichéen. Le personnage n'est pas assez nuancé et finit par se muer en caricature du savant fou, à la fois génie et monstre, qui tente et réussi ce que personne n'avait encore osé.

De même, l'impunité dans laquelle ses acolytes agissent - notamment pour liquider leurs ennemis - me paraît difficile à avaler, et avoir recourt à une intrigue se déroulant en Suisse ne justifie pas ces facilités... Le personnage du flic qui sort de ses droits pour écouter son coeur et aider les personnages principaux m'a également semblé trop caricatural... Ainsi que deux ou trois autres éléments de l'intrigue. Les ficelles sont trop grosses pour que je me sois sentie embarquée et que je croie totalement à cette histoire.

En revanche, j'ai trouvé le personnage d'Alexandre intéressant, ainsi que la situation dans laquelle se retrouve Simon, et la réaction du monde face à ce qu'il est. Sur ce point, l'auteur pose de bonnes questions, mai il s'en sort par une petite pirouette scénaristique, sans vraiment résoudre ce qu'il a commencé à interroger... Je pensais qu'Hélène, la fille d'Alexandre, serait au coeur du roman, mais ce n'est finalement pas comme ça que j'ai ressenti les choses. C'est très clairement Alexandre qui mène la danse et nous donne son point de vue sur les situations qu'il rencontre. J'ai trouvé sa relation avec sa fille plutôt touchante, même si j'aurai aimé avoir le point de vue d'Hélène : savoir ce qu'elle ressent aurait été intéressant à lire, parce qu'elle n'a pas la même lecture des événements que son père.

Au passage , je me suis demandée ce que de vrais scientifiques penseraient de l'idée développée par l'auteur en termes d'avancées génétiques : est ce basé sur des éléments réels en cours de développement ? Des idées déjà émises ? Des rapports sur ce qui a déjà été expérimenté dans le domaine de l'ADN ? Ce serait intéressant de se renseigner là-dessus pour savoir si la fiction rejoint la réalité :)

Pour finir, l'écriture est typique d'un bon thriller et l'ensemble se lit facilement. C'est un bon point, mais j'ai à plusieurs reprises été déstabilisée par des passages où, d'un paragraphe à l'autre et sans aucune transition, on passe d'un narrateur à un autre, pour ensuite revenir sur le narrateur initial. Ce procédé m'a semblé maladroit, et même s'il n'est pas très fréquent, il m'a suffisamment interpellé pour que je le remarque à chaque fois.

Ma chronique peut paraître un peu dure et assez négative, mais cela reste un thriller efficace qui se lit bien (et que j'ai d'ailleurs lu rapidement). Il plaira très certainement à d'autres amateurs du genre et je suis certaine qu'il trouvera son public. Comme je le disais plus haut, il pourrait même être une bonne base pour un film d'action :-) Malheureusement je suis restée sur ma faim par rapport à certains personnages qui restent dans les stéréotypes du genre, et du fait des rebondissements un peu trop faciles à mon goût.



Malgré un rythme soutenu et une trame de thriller classique et efficace, je suis mitigée sur cette lecture. Trop souvent, l'auteur utilise des pirouettes scénaristiques qui seraient parfaites pour un film à sensation mais qui paraissent trop faciles à mes yeux et qui laissent les idées de départ trop peu exploitées. J'ai le sentiment que l'auteur n'a pas exploré à fond le cadre de départ et s'est laissé porter par des solutions trop faciles. Ce thriller plaira peut être au plus grand nombre, mais il ne m'a pas totalement satisfaite.

6/10

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire